• +
  • +
  • +
  • +

 

 

Paysan: courage et passion

Les responsables du parc animalier de Merlet, Claire et Jérôme GARCIN sont également éleveurs en bovin viande.

Captivé par les vaches depuis son enfance, c'est Huguette Désailloud qui a transmis à Jérôme sa passion pour le noble métier de paysan.

Il a repris en 2004 l'exploitation d'Huguette et a construit d'arrache-pied une magnifique ferme auberge en 2009 dans un des plus beau coin des Houches: les Chavants.

Il produit chaque année entre 10 et 15 veaux sous la mère qu'il commercialise en vente directe à la ferme.

Ce système de commercialisation est en accord avec son idée de la consommation:

  • favoriser les circuits courts, éviter les intermédiaires, valoriser sa production à un prix décent
  • acheter local pour éviter les transports
  • acheter local pour connaitre le produit et le producteur

 

 

 

La race d'Hérens

Robe noire ou fauve, satinée aux reflets de bronze, trapue, agile, puissante, vive, musclée de partout, sa tête courte et massive portant fièrement son encornure telle une couronne, la vache de notre pays, si douce et attachante, est appellée Reine.

Peu connue et à faible effectif en France, la race d'Hérens est de pure souche montagnarde alpine. Exclusivement utilisée en race laitière jusqu'à aujourd'hui, on trouve actuellement de plus en plus d'explitations tournées vers l'élevage allaitant (veaux sous la mère). Un autre avantage de la race d'Hérens réside dans son tempérament grégaire et son étroite complicité avec l'éleveur permettant une conduite plus facile du troupeau. Elle est ainsi utilisée pour mener certain troupeau plus difficile à déplacer.

Mais l'Hérens est surtout connue pour les combats qu'elle livre naturellement. A tel point que des "batailles des Reines" sont organisées chaque année sur les quatres communes: Chamonix, Les Houches, Servoz et Les Contamines. La vaches la plus combative reçoit le titre de Reine de sa catégorie, son éleveur gagne traditionnellement une magnifique "sonnette": grosse cloche ornée d'un collier en cuis décoré.

 

L'agriculture dans la vallée de Chamonix, quelle place?

smiley L’activité agricole permet de maintenir des espaces verts, ouverts ; elle modèle le paysage du fond de vallée mais aussi des alpages. La qualité « esthétique » de notre vallée va influer sur l’attraction et la satisfaction touristique.  

        L’activité agricole est une source de traditions locales. Elle est une richesse, un patrimoine qui met en valeur la vallée, incontournable dans l’offre touristique de la communauté de commune. Elle représente aussi une activité importante dans la vie sociale locale tout simplement car les enfants du pays aiment « aller à la ferme ».

frown Oublions d’ores et déjà la part de l’économie agricole dans la vallée. Elle est absolument dérisoire. La production est si faible, la quantité de terres agricole si faible, qu’avec toute la bonne volonté de monde, nous ne parviendrons pas à satisfaire la demande des consommateurs, qu’ils soient touristes ou locaux. La vallée ne peut plus nourrir ses habitants depuis longtemps!

Plus grave encore, la vallée ne peut même plus nourrir son bétail! Jérôme - et il n'est pas le seul éleveur dans ce cas -  est obligé d'acheter du foin et de la paille pour compléter sa production afin de nourrir ses 25 vaches pendant les 6 longs mois d'hiver. Il manque de prairies en fond de vallée que l'on puisse faucher. En effet depuis plusieurs décennies les bonnes terres "d'en bas" partent à la construction; de graves erreurs ont été commises par les conseils municipaux précédents en déclarant presque toute les terres de la vallée constructibles. L'avenir de l'agriculture chamoniarde est très compromis.

Notre volonté

Nous, paysans de la vallée de Chamonix, sommes en colère ; fachés contre l’indifférence ; humiliés de voir nos terres se réduire en peau de chagrin ; indignés de voir pousser sur nos terres des maisons dont les volets sont toujours fermés ; frustrés de ne pouvoir agrandir nos cheptels, de ne plus savoir entretenir les alpages; tristes de dire à nos enfants de ne pas reprendre la ferme, nos terres, notre outil de travail, celles de nos anciens...

Nous aimerions juste exercer notre métier, gagner notre vie de notre labeur.

Nous souhaitons que les élus prennent conscience du problème, qu'ils soient courageux et responsables. Que les Plans Locaux d'Urbanisme prennent en compte l'avenir des paysans

Nous demandons aux élus de tout mettre en oeuvre pour sauver ce qui reste à sauver!

enlightenedNous avons besoin de votre soutien, votre opinion et toutes vos idées ! Ecrivez-nous un message sur contact@parcdemerlet.com ou sur notre livre d'or. Merci d'avance!

 

Rejoignez-nous!

 

Les paysans de la vallée de Chamonix se sont regroupés au sein de l'association Terres et Paysans du Mont-Blanc pour tenter de maintenir l'activité agricole dans la vallée de Chamonix.

 

Tout savoir sur l'association: www.tpmb.org

 

 

 

NOUS CONTACTER

Si vous souhaitez nous contacter rapidement, privilégiez l'appel téléphonique. Les emails envoyés depuis ce formulaire ne sont pas toujours traités dans la journée.

Votre nom et prénom :

Votre @dresse email :

Message :



NEWSLETTER

Obtenez les bons plans et les dernières informations du parc !
Saisissez votre adresse email ci-dessous

 



SUR LES RESEAUX SOCIAUX

Vous pouvez aussi suivre notre activité sur Facebook principalement

facebook merlet foursquare merlet

CARTE DE FIDELITE

fidelisation parc de merlet

Entrez un numéro de carte, un nom ou une adresse email
si vous possédez une carte de fidélité chez nous.

 

Si vous n'avez pas de compte, inscrivez vous en cliquant ici

pdp

Parc Animalier de Merlet

2495 Chemin de Merlet

74310 LES HOUCHES

04 50 53 47 89

 

Pour consulter les services météo, rendez vous sur le site officiel de la météo de Chamonix

Météo de Chamonix Mont Blanc

météo chamonix


Les dernières infos du Parc ?
Inscrivez vous à la Newsletter

pdp

Devenir un habitué du Parc ?
Ca se passe ici !

pdp

Copyright ® Parc de Merlet - 2017 - Mentions Légales - Réalisé par Easyclix - Design par Elephant Graphics